Adopter la discipline positive

Accueil / Non classé / Adopter la discipline positive

Qu’est-ce que la discipline positive? Il s’agit de méthodes de discipline qui exercent une influence positive et constructive sur les enfants ainsi que sur nos relations avec eux. Ce sont tous les gestes et les paroles employés au quotidien afin d’éduquer et guider les enfants tout en créant un environnement prévisible et des relations basées sur la confiance et le respect. Elle aide votre enfant à grandir et à devenir une personne heureuse et empathique, qui possède les qualités suivantes :

– L’estime de soi

– Le respect envers les autres

– Les habiletés de résolution de problèmes et d’autres aptitudes à la vie quotidienne

Que faire pour favoriser un bon comportement?

– Passez du temps seul avec votre enfant tous les jours.
– Soyez réconfortant. Donnez des câlins, des caresses ou une petite tape sur le dos à votre enfant.
– Si votre enfant est triste ou en colère, respectez ses sentiments. Essayez de comprendre les raisons de sa tristesse ou de sa colère.
– Faites des choses amusantes. Riez ensemble.
– Si vous faites une promesse, faites de votre mieux pour la tenir. Il est important que votre enfant vous fasse confiance, et il voudra que vous lui fassiez confiance.
– Cherchez toujours des occasions de féliciter votre enfant de son bon comportement.
– Ignorez les petits incidents. Avant d’élever la voix, demandez-vous : « Est-ce que c’est important? »

Les cinq « C » des règles à établir :

Claires et sécurisantes : Établir des règles faciles à comprendre par les enfants. Elles véhiculent les principales valeurs que je veux transmettre, par exemple : le respect de soi, des autres et de l’environnement; développer de saines habitudes de vie; etc.

Concrètes et réalistes : Établir des règles concrètes et réalistes qui reflètent le comportement escompté. Elles sont formulées de façon positive, par exemple : Plutôt que de dire « arrête de crier », je dis à l’enfant « parle doucement ».

Constantes et prévisibles : Les règles établies ne varient pas au gré de l’humeur de l’adulte et doivent être peu nombreuses afin de respecter la capacité de l’enfant. Il s’agit de se rappeler qu’un enfant de 6 à 12 ans, par exemple, peut intégrer et appliquer seulement 5 à 6 règles à la fois.

Cohérentes : Les règles doivent être cohérentes, c’est-à-dire qu’elles doivent être respectées également par l’adulte qui les établie, de façon à donner l’exemple en agissant lui-même selon les valeurs qu’il veut transmettre. Par exemple : Je demande à mon enfant de faire son lit le matin, alors bien sûr je fais le mien!

Conséquences logiques à l’appui : Les conséquences sont des moyens d’apprendre et de grandir. Pour que les enfants apprennent à assumer les conséquences de leurs gestes, il doit y avoir une logique entre leur comportement jugé inacceptable et la conséquence. Souvenez-vous toutefois que les conséquences sont des moyens d’apprendre et que l’apprentissage n’a pas besoin d’être douloureux.

Les trois « R » (quand la situation vous dépasse) :

Quand vous vous sentez emporté(e) par la colère, vous pouvez utiliser la règle des trois « R » et appliquer leur principe :

Reculer : Je suis en colère, je le nomme et je me retire.

Respirer : Je réfléchis et je trouve un moyen d’exprimer ma colère de manière acceptable.

Réagir : Une fois que je suis calme, je peux discuter, chercher et appliquer une solution.

Références :
http://www.espacesansviolence.org/la-discipline-positive
http://www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/guiding_with_positive_discipline
Related Posts